Rapport d'activité 2021

Retrouvez ci-dessous le Rapport d'activité 2021 d'Adédom

Après une année 2020 extraordinaire au sens littéral du terme nous espérions, collectivement, un peu de répit pour l’année 2021. Nous le savons maintenant, cela n’a pas été le cas. Loin de là.

Alors qu’à la situation sanitaire qui a vu se succéder les vagues de pics épidémiques, avec des conséquences pour l’organisation des structures en raison des absences des professionnels, s’est additionnée l’obligation vaccinale pour nos salariés ajoutant de la tension à la désorganisation. Les équipes d’Adédom ont été en première ligne afin de soutenir les adhérents via notamment les « Lettre Covid-19 » à chaque fois qu’une information devait être portée à la connaissance du réseau. Cette lettre a été diffusée à 9 reprises en 2021 dont 3 au mois d’avril. La mobilisation de la fédération s’est également matérialisée par sa présence, toutes les semaines, aux réunions organisées par le ministère des Solidarités et de la Santé en présence de Brigitte Bourguignon afin de leur faire remonter les problématiques subies par les structures d’aide, d’accompagnement et de soins à domicile sur le terrain.

Mais 2021 ne nous a pas épargnée non plus au niveau de l’organisation du secteur. D’abord, la nouvelle historique de l’agrément puis l’extension de l’avenant 43 de notre convention collective et son application au 1er octobre 2021. Cet avenant, qui représente bien plus qu’une « simple » augmentation des salaires mais bien une remise à plat des emplois et compétences a nécessité un accompagnement de grande envergure de la fédération à destination des adhérents. Cet accompagnement s’est matérialisé par un nombre important de formations dispensées mais également par de fréquentes visioconférences et la production d’outils spécifiques. Malgré la préparation du réseau au passage à l’avenant 43 réalisée par Adédom, cette période a malheureusement été synonyme de difficultés de financements. Adédom, en lien avec les autres partenaires de l’USB-Domicile, a eu une mobilisation sans faille afin de s’assurer que l’ensemble des activités voit bien les surcoûts liés à cet avenant financés. Pour certains, et nous pensons particulièrement aux Centres de Santé Infirmiers, les négociations ont été très ardues et sont montées au plus haut sommet de l’Etat. Disons-le clairement : pour le cas des CSI, la situation n’aurait pas été solutionnée sans la détermination d’Adédom à entrainer les autres fédérations afin de ne pas laisser ces structures de côté.

Si le lien avec les adhérents a été maintenu, dans un premier temps, via des visioconférences, des rencontres en présentiel ont pu (enfin !) être organisées en fin d’année dans le cadre du tour de France des territoires qui est venu consacrer la nouvelle organisation territoriale engagée en 2020 dans le cadre du projet stratégique. Malgré l’actualité, le projet stratégique fédéral a avancé également sur certains autres sujets, comme l’accueil des nouveaux adhérents ou la diffusion de la nouvelle publication mensuelle « Les rendez-vous politiques d’Adédom ».

En 2021, l’équipe de la fédération a aussi répondu à 3350 sollicitations des adhérents. Au-delà des réponses aux adhérents, Adédom a participé à de nombreuses réunions, notamment auprès des ministères de la Santé, du Travail et de l’Economie afin de défendre les intérêts des adhérents.

Ce rapport d’activité dresse un panorama de l’activité de la fédération au cours de l’année 2021. Comme vous le verrez, les membres du Conseil d’Administration, du Bureau fédéral, les membres des commissions et l’équipe fédérale ont eu une mobilisation sans faille pour soutenir les associations du réseau et défendre le secteur.

À tous, je vous souhaite une excellente lecture.

Hugues Vidor Directeur général

verbatim